TEST : Dispatcher

Ecrit le : 2016-08-09

LIVE

Aimeriez-vous avoir la plus grosse peur de votre vie ? Et bien le studio indépendant CivilSavages vient de sortir son premier jeu RPG/horreur.



Nous sommes sur un vaisseau spatial un peu à la Alien Isolation, mais nous verrons durant ce test qu’il n’a rien à voir avec celui-ci. En effet nous nous retrouvons dans un vaisseau plongé dans l’obscurité la plus totale. La boule au ventre nous essaierons d’échapper aux créatures, qui tenteront par tous les moyens de nous attraper.Que ce soit les mines, les monstres, l’obscurité ou encore l’ambiance sonore, tout est fait pour nous faire vivre la peur de notre vie.

Le jeu nous plonge dans la peau d’un personnage que nous pouvons entièrement personnaliser via le système de création de la page « Base de Donnée ». Dans cette même page nous pourrons donc créer un personnage en lui choisissant l’une des quatre classes proposées : Scientifique, Pilote, Mécanicien, Chargé de communication, auxquelles s’ajouteront deux personnages déblocables au cours du temps. Chaque personnage a ses propres caractéristiques. Nous pourrons ensuite définir les différents traits de personnalité de notre protagoniste comme étant Alcoolique, Idiot ou encore Gamer.



Une fois notre personnage créé, nous pourrons alors lancer notre partie. Chaque partie sera une nouvelle épopée de stress et d’aventure puisque le jeu nous proposera un nouveau point de spawn à chaque fois. Avant chaque début de partie nous arriverons sur une page remplie d’options pour l’aventure comme mettre une durée de batterie illimité à la lampe, enlever le mode « Infection » qui nous fait perdre petit à petit de la vie, changer le mode de difficulté de facile à hardcore ( ajout des 4 créatures simultanément ) ou encore la possibilité de choisir le mode cinéma. Celui-ci est d’ailleurs efficace pour se mettre vraiment dans l’ambiance horrifique, il enlève tout ce qui est ATH (interface) sur l’écran, à noter également que le jeu gagne en beauté avec ce mode.

Il y a également le mode practice qui permettra de jouer avec un personnage féminin et d’évolué dans une carte plus petite que dans le mode normal.

Il existe une histoire que l’on ne pourra découvrir qu’en ramassant toutes les notes dissimulées un peu partout sur la carte.



Niveau graphismes, le jeu à vraiment du potentiel. Si on n’était pas poursuivi en permanence par des monstres assoiffés de sang on pourrait presque s’arrêter deux minutes le temps de prendre quelques screenshot.

Le studio CivilSavages a vraiment fait un travail énorme sur leur premier bijou et ne compte pas s’arrêter là. Il sera à l’écoute de sa communauté pour d’éventuelles mises à jour (difficulté trop grande ou rajout de monstre).

Un mode multijoueur sera également rajouté mais ne sera pas inclus lors de l’Early Access.

La version finale du jeu devrait sortir vers octobre 2015



Que dire d’autre à part que Dispatcher remplit bien sa fonction de jeu d’horreur, cela faisait longtemps que je n’avais pas eu aussi peur devant mon écran.